Pontarlier / Présidentielle 2017 : Les électeurs dans la plus grande des incertitudes

A Pontarlier aussi, à J-3 du 1er tour de l’élection présidentielle, les électeurs sont nombreux à ne pas savoir pour qui ils apporteront leur voix ce dimanche.

Pontarlier / Présidentielle 2017 : Les électeurs dans la plus grande des incertitudes

A Pontarlier aussi, à J-3 du 1er tour de l’élection présidentielle, les électeurs sont nombreux à ne pas savoir à qui ils apporteront leur voix ce dimanche. Si certains envisagent de rester fidèles à leurs valeurs, d’autres, généralement les plus jeunes, sont dans la plus grande des incertitudes. Alors que certains se laissent encore un petit peu de temps pour réfléchir, d’autres savent déjà qu’ils n’iront pas aux urnes ou voteront « blanc ». « Ce sont tous les mêmes. Ils sont mouillés dans des affaires. Ils nous mentent et n’appliquent pas la politique qu’ils annoncent. A quoi bon aller voter » explique Lucie. Pour Marc, « trop c’est trop ». « Voilà des années qu’ils nous mènent en bateau. Il faut mettre tout ce petit monde dehors. Je n’irai sans doute pas voter au 1er tour » complète-t-il. Claire trouve « le casting mauvais ». Elle hésite encore. « Ne pas aller voter, c’est donner ma voix à un candidat que je ne veux pas. Mais franchement, cette année, aucun ne correspond à mes aspirations. Je veux quelqu’un qui a des valeurs mais je ne trouve pas ».

« Il y en a qui ferait bien de ne pas se présenter »

Mireille fait partie de ces électrices du Haut-Doubs qui juge la campagne électorale « trop longue ». « On n’en peut plus. On entend parler de la présidentielle à longueur de journée à la télé et à la radio. Ca commence à bien faire » commente-t-elle. La retraitée a aussi une dent contre tous ces candidats qui annoncent des « choses qu’ils ne pourront jamais tenir». « Ils dépensent de l’énergie pour rien » ajoute-t-elle. Hubert est un Suisse qui se passionne pour la politique française. Selon lui, « toutes ces affaires vont détourner les Français de la vie publique ». S’il reconnaît que ce n’est pas mieux en Suisse, il se dit « choqué par ce qu’il entend et voit chaque jour en France». « Il faut changer cette classe politique » conseille-t-il.

Rencontre avec des électeurs français et un citoyen suisse
Created : jeudi 20 avril 2017 17:20 Categories : Politique | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Politique | Présidentielle 2017
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.