Procès de l’amiante au CHU de Besançon : Réaction de la Fédération Hospitalière de France

Dans un communiqué de presse la Fédération Hospitalière de France (FHF) « tient à renouveler son total soutien au CHU ».

Procès de l’amiante au CHU de Besançon : Réaction de la Fédération Hospitalière de France

Le procès en appel de l’amiante à l’hôpital Jean-Minjoz de Besançon aura lieu ce jeudi. Initialement prévu le 15 mars dernier, il avait été reporté à la demande de l’un des avocats des parties civiles. Rappelons qu’en novembre 2016, le centre hospitalier bisontin avait été condamné à 40.000 euros avec sursis. Il avait été reconnu coupable d’avoir exposé à l’amiante, entre 2009 et 2013, une cinquantaine d’employés sans les avoir informés des risques encourus. Une première en France pour un établissement public..

Dans un communiqué de presse la Fédération Hospitalière de France (FHF) « tient à renouveler son total soutien au CHU ». Elle rappelle que « comme de très nombreux bâtiments publics construits ou rénovés avant 1997 (date de l’interdiction de l’amiante en France) l’hôpital Jean Minjoz contenait de l’amiante et s’est engagé depuis 2009 dans un vaste chantier de désamiantage et mise en sécurité prévu de s’achever en 2023 ».

La FHF tient à souligner « les difficultés organisationnelles, techniques et financières majeures que pose le désamiantage de ces bâtiments, réalisé le plus souvent en site occupé, ceci impliquant la réalisation de travaux complexes, longs et coûteux ».

Created : mardi 12 juin 2018 16:48 Categories : Actualités locales | Justice | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : CHU Minjoz | Justice
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.