Affaire Aurélia Varlet : le ministre de l’Intérieur promet « un examen attentif » du dossier

Rappelons qu’en août 2013, Aurélia Varlet a été tuée par son ex-compagnon à son domicile à La Rivière Drugeon. Ce dernier a ensuite retourné l’arme contre lui.

Affaire Aurélia Varlet : le ministre de l’Intérieur promet « un examen attentif » du dossier

Voilà une lettre que Patrick Varlet attendait impatiemment. Le courrier envoyé par ce père de famille, envahi par le chagrin après le meurtre de sa fille Aurélia, au président de la république a reçu un écho favorable auprès du ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux. En date du 13 mars dernier, par la main de son chef de cabinet, le ministre fait savoir « qu’il avait saisi les directeurs de la police et de la gendarmerie pour une enquête administrative » et qu’il avait également « transmis le courrier au Garde des Sceaux ». Mr Le Roux fait part «  de toute sa compassion » et promet « un examen particulièrement attentif » de la situation.

Rappelons qu’en août 2013, Aurélia Varlet a été tuée par son ex-compagnon à son domicile à La Rivière Drugeon. Ce dernier a ensuite retourné l’arme contre lui.

La famille Varlet dénonce ‘des dysfonctionnements des services de l’Etat et des négligences de la justice et des services de gendarmerie ». Il est ainsi évoqué des plaintes pour des faits d’enlèvement et séquestration, course poursuite et menaces de morts, … classées sans suite. Précisons qu’une autre jeune femme a également subi les agissements de cet homme. Pour la famille Varlet, le meurtre d’Aurélia aurait pu être évité si la justice et les forces de l’ordre s’étaient montrées à la hauteur.

Mr Varlet
Created : lundi 20 mars 2017 11:03 Categories : Faits Divers | Actualités locales | Justice | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Faits divers
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.