SOCIETE: des caméras pour protéger les pompiers

Une mesure d'abord expérimentale qui sera donc évaluée par le ministère avant d'être éventuellement généralisée.

SOCIETE: des caméras pour protéger les pompiers

Comme les gendarmes et policiers, les sapeurs-pompiers sont parfois confrontés à des agressions dont nous avons déjà parlé ici à l’occasion du lancement de l’action nationale « Touche pas à mon pompier », en 2017, pas moins de 44 agressions verbales ou physiques ont été enregistrées à l’encontre de sapeurs-pompiers.

« Ils sont déboussolés et ne comprennent pas qu’on puisse avoir cette attitude envers eux alors qu’ils viennent porter secours » nous confiait alors Frédéric Maurice, président de l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers du Doubs (UDSP 25).

Autre point que le président tenait à souligner : "Il ne faut pas focaliser sur des agressions de type violences urbaines dans les cités, car les agressions se banalisent aujourd’hui aussi dans toutes les zones y compris les plus rurales (personne en état d’ébriété avancée et/ou excitée, rixes, violences intrafamiliales…)" .

Conscients de ces problèmes présents sur tout le territoire national, les parlementaires ont voté l’usage de caméras-piétons individuelles à titre expérimental pour les pompiers.

L’objectif est d’accroître la transparence des opérations et d’apaiser les rapports avec les citoyens.

La Fédération nationale des pompiers de France n’est pas opposée à cette mesure, bien qu’elle l’estime insuffisante. D’autres priorités comme l’éducation aux gestes qui sauvent, des actions de prévention permettraient également de faciliter le travail des pompiers.

Created : jeudi 9 août 2018 15:00 Categories : Faits Divers | Société | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.