Eurockéennes 2017 : Rencontre avec Tasha The Amazon

Propos recueillis par Martin Saussard.



Star au Canada, méconnue en France, Tasha The Amazon a réussi à laisser son empreinte aux Eurockéennes. Sur la scène de la Plage, la rappeuse de Toronto a fait bouger les festivaliers avec son dernier EP « Die Every Day » et son hip-hop presque hardcore par moment. La jeune artiste a montré une polyvalence rare. Rencontre avec cette jeune artiste talentueuse.

Après ta performance, donnes-nous tes premiers ressentis par rapport au festival ? Tu préfères les concerts ?

C’est très différent. J’aime les deux. Tout dépend de l’endroit. C’est la première fois que je venais en France. Un site comme les Eurockéennes, c’est incroyable. C’est un bon moyen de s’exposer à un nouveau public. Je n’ai eu que des bons contacts.

Quelles sont tes influences ? Lors de ton projet CCK, tu mélangeais électro pop et rap, alors qu’aujourd’hui tu rap sur de grosses basses ? Pourquoi ce changement de style ?

Je n’ai pas vraiment d’influences. J’écoute beaucoup de musique avant d’aller en studio. Mais quand j’écris, je reste centrée sur moi-même, sans avoir de réelles inspirations. 

Tu es aussi productrice, comment c’est passé la création de ton dernier Ep ?

Je suis complètement indépendante. A l’avenir, j’aimerais créer mon propre label. Pour l’instant, je suis entourée d’une grosse équipe, un vidéaste, un manager, un ingé-son etc… Tout se passe très bien. Nous avons une liberté totale. Pas besoin d’aller signer dans un label. Ca n’aurait aucun sens. »

Justement, que penses-tu de la place de la femme dans le hip-hop ?

Le rap féminin a toujours été représenté avec différents icônes selon les générations. Avec les nouveaux médias, de nombreuses rappeuses peuvent être visibles. Le milieu est beaucoup plus ouvert, notamment aux très jeunes artistes. Quand j’ai commencé, j’ai évolué dans un milieu très masculin. J’apprenais de ces personnes là. J’ai beaucoup appris de mon premier producteur. Je suis contente de contribuer à mon niveau à l’expansion du hip-hop féminin. Aujourd’hui, si tu as la motivation, tu peux y arriver. Il y a de la place pour tout le monde.

Created : lundi 10 juillet 2017 13:48 Categories : Actualités locales | Evénements | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Eurockéennes | évènements | musique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.