AGRICULTURE: des mesures et des attentes

La FRSEA et les Jeunes agriculteurs de Bourgogne Franche-Comté ont alerté les collectivités locales et l’État sur la sécheresse qui frappe la région depuis plusieurs mois. « Face à une situation exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles ».

AGRICULTURE: des mesures et des attentes

Le constat est le même pour tous, la situation est particulièrement grave et demande d’apporter rapidement des réponses concrètes aux agriculteurs fortement touchés. « Il est nécessaire de mobiliser tous les partenaires avec des mesures d’urgence, mais aussi des actions à moyen terme, car il faudra prévoir de nouveaux moyens spécifiques pour s’adapter aux changements climatique » expliquent les responsables syndicaux. La Région et les départements ont selon eux pris conscience de la situation, « mais doivent accélérer le mouvement pour préciser leurs modalités d’intervention, tout en prévoyant des moyens suffisants pour faire face à cette crise qui s’annonce ».

Sur les réactions au plan national, les agriculteurs adressent un avertissement au Ministre de l’agriculture « qui a fait, pour l’instant, la sourde oreille, (il) devra, lui aussi, mouiller réellement sa chemise pour finaliser un dispositif opérationnel permettant de faire face à cette calamité ». La FRSEA et les JA de Bourgogne Franche-Comté ne manqueront pas de le lui rappeler lors de sa visite, prévue dans le Doubs, le 19 octobre prochain.

 

Les mesures annoncées

Au niveau local, à très court terme, des aides d’urgence validées par l’État et l’Europe sont prévues ainsi que la mobilisation des organisations professionnelles agricoles avec des mesures adaptées pour faire face aux difficultés des exploitants (banques, assurances, Mutualité Sociale Agricole, coopératives, entreprises agroalimentaires…).

Et à moyen terme, dans le cadre du grand plan d’investissements, des moyens spécifiques pour s’adapter au changement climatique vont être prévus avec des aides aux bâtiments d’élevage, au stockage du fourrage et du grain, pour les réserves en eau et des soutiens pour la recherche appliquée et la sélection de nouvelles variétés plus résistantes. Il est par ailleurs prévu de développer la contractualisation et prendre en compte les coûts de production.

Created : lundi 8 octobre 2018 10:00 Categories : Economie | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.