Franche-Comté : L’eau, une ressource à préserver

Si la situation s’est considérablement améliorée, tout n’est pas encore réglé.

Franche-Comté : L’eau, une ressource à préserver
Ornans et la Loue

La qualité de l’eau revêt un enjeu particulier. Depuis de nombreuses années déjà, les collectivités se mobilisent et investissent pour que la ressource en eau soit la moins polluée possible avant son traitement et sa distribution. Plus globalement, l’agence de l’eau confirme que ces investissements se sont également accompagnés d’une prise de conscience des milieux industriel et agricole. « Nous avons constaté que les principales pollutions, celles rejetées par les villes et les industriels, ont beaucoup diminué. La présence d’un certain nombre de polluants, comme l’ammoniaque le phosphore par exemple, a été divisée par 5 ou 10. Ce qui est encourageant » explique Laurent Roy Directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. Dernièrement, c’est le préfet du Doubs qui a dressé un bilan positif quant à la qualité des installations mises en œuvre par les municipalités pour traiter l’eau distribuée à leurs concitoyens. L’Agence Régionale de Santé a également reconnu une présence moindre de polluants au niveau des sources de captage. Le fruit d’un travail et d’un engagement avec les administrations concernées, comme par exemple les chambres d’agriculture. Ce qui a permis de faire évoluer les pratiques, en trouvant par exemple des solutions de substitution au glyphosate et aux pesticides et prévoir les aménagements nécessaires pour sécuriser les points d’eau.

Un sol karstique

Si la situation s’est considérablement améliorée, tout n’est pas encore réglé. L’enjeu est d’autant plus important que la Franche-Comté, de par sa situation géographique, concentre des rivières karstiques qui n’ont aucune protection naturelle. Obligeant ainsi les autorités à faire preuve de beaucoup de vigilance. Mr Roy rappelle que la Commission européenne a demandé à ses états membres que toutes les masses d’eau de l’Union soient en bonne état d’ici 2027. Le chantier est colossal et les résultats dépendront aussi de l’engagement de tous. En Bourgogne Franche-Comté, pour l’heure, 1/3 des masses d’eau superficielles sont en bonne santé. Le chemin est encore long.

Laurent Roy Directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse
Created : vendredi 13 avril 2018 13:15 Categories : Actualités locales | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Environnement
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.