Suisse / « une préférence indigène » : Une mauvaise nouvelle pour les frontaliers

L’objectif étant de réduire le nombre d’embauches de travailleurs frontaliers.

Suisse / « une préférence indigène » : Une mauvaise nouvelle pour les frontaliers

Cette décision émane d’un vote populaire qui date de 2014. Le conseil fédéral Suisse a tardé avant de la mettre en application.

Depuis le 1er juillet dernier, la Suisse a mis en place « une préférence indigène’ qui consiste à privilégier l’embauche des autochtones pour des métiers connaissant un fort taux de chômage, comme le bâtiment, la restauration ou l’horlogerie.

C’est-à-dire les secteurs affichant un taux de chômage supérieur à 8 %, 5% à partir de 2020. L’objectif étant ainsi de réduire le nombre d’embauches de travailleurs frontaliers.

Created : mardi 10 juillet 2018 16:06 Categories : Economie | Actualités locales | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | social
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter

COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE

 
#1 Et nousnounouche 11-07-2018 08:52
Le dentiste, l ophtalmo, la oharmacie, le centre ville de Pontarlier, les parkings, Je pense que nous aussi on devrait avoir une préférence indigène.....
 

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.