TERROIR: Une filière qui ne s'en laisse pas "Comté"

On n'utilise pas impunément dans une recette la marque Comté. La filière veille.

TERROIR: Une filière qui ne s'en laisse pas

Le Comité Interprofessionnel de Gestion du Comté, CIGC, n’est pas une structure fermée et hostile à toutes les demandes faites autour de sa précieuse production. En témoigne, le partenariat mis en place il y a quelques années avec le leader mondial des fast-food qui avait mis sur le marché un hamburger au comté. Démarche concertée donc acceptée. Quand le cas est plus compliqué, comme avec un fabricant de chips se targant d’utiliser ce fromage dans sa production, l’affaire a finalement pu se régler à l’amiable.

Par contre, quand un marchand de pizza met en avant un de ses produits soit disant au comté alors que celui-ci est largement minoritaire dans la fabrication, faute de dialogue possible, c’est le procès. Le CIGC veille et n’entend pas voir son travail mis à mal par une utilisation incontrôlée de sa marque.

Lors de la récente assemblée générale de la filière, le président a confirmé que le CIGC avait finalement eu gain de cause avec une condamnation à 100000€ de dommages et intérêts pour le pizzaïolo industriel indélicat.

Created : mardi 3 juillet 2018 10:35 Categories : Economie | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.