Jura : L’inquiétante santé de la lunetterie jurassienne

Michel Faivre Picon, le secrétaire régional du syndicat explique que « la situation est très inquiétante ».

Jura : L’inquiétante santé  de la lunetterie jurassienne

Nous vous en parlions en début de semaine. Mercredi, Marie Guite Dufay, la Présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, était dans le Jura. Cette visite s’effectuait dans le cadre d’un déplacement sur le thème de la lunetterie. Cette initiative faisait suite à la conférence qui s’est tenue le 31 janvier dernier, à Besançon, sur ce sujet.

La CGT a tenu à réagir et formuler des propositions pour sauver ce secteur d’activité. Dans un communiqué de presse, intitulé « il est plus que tant de sauver les emplois qui restent et de relancer cette industrie », le syndicat demande « une véritable stratégie avec le patronat du secteur, les pouvoirs publics et les syndicats ». Pour la CGT, « le secteur jurassien ne manque pas d’atouts et de savoir-faire dans les domaines de la recherche et de l’innovation ».

Michel Faivre Picon, le secrétaire régional du syndicat, explique que « la situation est très inquiétante ». « On a l’impression de toucher le fond un peu plus chaque année. On est sur une phase de diminution constate des emplois. La situation devient quasiment dramatique. Rappelons que Logo vient de licencier 170 personnes à Morez » explique le responsable syndical. Et de poursuivre : « On se retrouve avec des sociétés de petites tailles. Alors que dans le passé, les effectifs pouvaient atteindre 900 salariés dans les entreprises phares ».

La CGT demande également une autre gestion des aides accordées pour soutenir le secteur. Pour le responsable syndical, « il faut que cet argent serve principalement à l’emploi et à la relance de l’industrie lunetière jurassienne».

Michel Faivre Picon (CGT)
Created : vendredi 10 février 2017 08:14 Categories : Economie | Actualités locales | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | social
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.