VAUCLUSE: Un film sur le handicap primé au festival de Cannes

Le film pose une question qui hante beaucoup de parents: "Après nous, qui va leur donner amour et tendresse ?"

VAUCLUSE: Un film sur le handicap primé au festival de Cannes

Le monastère de Vaucluse transformé depuis 1954 en Centre Médico Professionnel (CMPro) accueille en très grande majorité en internat et près de 250 jours par an une cinquantaine jeunes, garçons et filles, âgés de 12 à 20 ans. Des adolescents et jeunes adultes qui présentant une déficience intellectuelle moyenne ou légère avec troubles associés ou une déficience du psychisme.

Ils sont orientés ici, sur demande des parents et après avis d’une équipe pluridisciplinaire de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) et vont au fil des années coconstruire un projet de vie et professionnel

Ces derniers mois, huit des élèves ont eu la chance de participer pour l'association d'hygiène sociale de Franche-Comté à un court métrage de Florent Brischoux, "Tendre héritage", qui parle de l'avenir des enfants handicapés après le décès de leurs parents. Il y raconte l'histoire d'un père âgé de 70 ans et de son fils handicapé qui doivent faire face au décès de la mère de famille avec une question pesante, "Après nous, qui va leur donner amour et tendresse ?". Le film vient d'obtenir le prix du public et les félicitations du jury à Cannes lors du festival "Entr'2 marches". 

Created : jeudi 24 mai 2018 08:06 Categories : Culture | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.