Sécurité : Création d’une unité de contact sur le secteur de Saint-Vit/Quingey

Le général Langlois, le patron de la gendarmerie du Doubs, a souhaité mettre en place ce dispositif sur le territoire de la Compagnie de Brigade de Saint-Vit / Quingey, qui concentre la plus grande activité en Franche-Comté.

Sécurité : Création d’une unité de contact sur le secteur de Saint-Vit/Quingey
Le Général Langlois, le Préfet du Doubs et son directeur de cabinet et les élus dui secteur

Dans le cadre de la sécurité du quotidien, projet voulu par Emmanuel Macron, la gendarmerie nationale met en place des unités de contact au sein de son organisation. Il s’agit d’une nouvelle entité dont la mission est de renforcer les liens avec les acteurs locaux et la population pour contribuer à une meilleure sécurité, lutter contre la délinquance et la criminalité et réduire le sentiment d’insécurité, présent chez de nombreux concitoyens.

Le général Langlois, le patron de la gendarmerie en Franche-Comté, a souhaité mettre en place ce dispositif sur le territoire de la Compagnie de Brigade de Saint-Vit / Quingey, qui concentre la plus grande activité en Franche-Comté. 1.100 faits ont été enregistrés sur ce territoire, qui se décline en 61 communes, en 2017. Ainsi, sur ce secteur du Doubs, il a été décidé la création de deux binômes, un gendarme chevronné et un jeune gendarme, qui agissent deux demi-journées par semaine, dans le cadre d’un service spécifiquement dédié. En parallèle de cette organisation, des gendarmes référent ont été désignés pour devenir les interlocuteurs privilégiés des élus. L’objectif étant d’être au plus près des difficultés et des préoccupations des élus et de leurs administrés. Pour le général Langlois, même si certains secteurs nécessitent une présence plus régulière des forces de l’ordre, « aucun territoire ne doit être oublié ». « La présence des gendarmes sur le terrain fait fuir les délinquants et rassure la population ».

Les nouveaux outils de communication

Pour remplir cette nouvelle mission et gagner en efficacité, la gendarmerie s’est récemment dotée d’un nouvel outil opérationnel, la tablette et l’ordiphone NEOGEND, qui facilite le travail des militaires, tout en leur permettant de continuer leur action sur le terrain. Ces outils modernes offrent de multiples avantages : gain de temps, accès à l'information en temps réel, et travail en sécurité. Rappelons que lors d’une grande consultation nationale, les gendarmes avaient exprimé le souhait de voir certaines tâches administratives se simplifier pour mieux exercer leur profession et éviter ainsi les fastidieuses et longues tâches administratives. Ce vœu semble avoir été entendu.

Le général Langlois et le Préfet du Doubs
Created : mercredi 14 février 2018 14:06 Categories : Faits Divers | Société | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : sécurité | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Besançon / Maladie d’Alzheimer : Formation pour les aidants
17 février 2018
A Besançon, l’association France Alzheimer propose une formation gratuite pour les aidants de personnes touchées par la maladie d’Alzheimer ou par un...
Les Jeunes Socialistes lancent une pétition contre le Service National Obligatoire
16 février 2018
Dans un communiqué de presse, les jeunes socialistes expriment leur opposition à la mise en place d’un “service national” obligatoire. « Il constitue...
Besançon : Hommage aux huit gendarmes tués en France en 2017
16 février 2018
Ce vendredi, à Besançon, au Fort des Justices, les personnels de l’état major de la région de gendarmerie de Franche-Comté, du groupement du Doubs et...
Maëlys : Un rassemblement ce samedi à Chambéry
16 février 2018
Un rassemblement se tiendra ce samedi 17 février à Chambéry en mémoire de Maëlys, la petite jurassienne dont les restes du corps ont été retrouvés en...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.