Besançon : Une expérimentation pour intégrer plus facilement un BTS

Cette action s’est donnée comme principale mission de mieux accompagner ces jeunes pour accroître leurs chances de réussite.



Jean-François Chanet, le recteur de l'académie de Besançon, a animé les débats

C’est un dispositif qui est testé depuis deux ans maintenant par l’éducation nationale dans l’académie de Besançon. Appelé « liaison bac pro-BTS », cette initiative, menée dans cinq académies, et pour une durée de trois ans, a pour objectif de favoriser la poursuite d’études des élèves de baccalauréat professionnel dans l’enseignement supérieur, et plus précisément en BTS.

Cette poursuite d’études peut se faire dans le cadre d’un même établissement scolaire , mais ce n’est pas toujours le cas. Cette action s’est donnée comme principale mission de mieux accompagner ces jeunes pour accroître leurs chances de réussite. Car le passage d’un bac professionnel vers un BTS n’est pas toujours aisé. Si la partie professionnelle ne pose généralement pas de problème, les connaissances sont parfois insuffisantes dans les matières générales. La méthodologie est également à revoir. Le tout également dans un contexte où le jeune n’est plus un lycéen mais un étudiant avec tout ce que cela représente dans la gestion de la vie quotidienne et personnelle. C’est la raison pour laquelle cet accompagnement scolaire est important. Dès la deuxième année de bac professionnel, ces jeunes sont pris en charge et suivent un parcours qui leur permet de participer à une semaine d’orientation, à des tests d’évaluation, de s’immerger dans une classe de BTS, d’améliorer leur culture générale et leurs connaissances en langues vivantes ou en expression française. Les enseignants des deux niveaux travaillent également ensemble pour accueillir le mieux qu’il soit ce futur étudiant. Les jeunes filles peuvent également être coachées par une marraine qui a réussi dans un domaine, qui, jusqu’à présent leur semblait interdit. Encore en 2018, des jeunes filles s’interdisent certaines filières ou formations, car elles estiment qu’elles ne sont réservées qu’aux garçons. C’est pour défaire ces idées reçues, que ce dispositif a été mis en place.

Travail et confiance en soi

Deux qualités importantes pour réussir sa poursuite d’études. Les enseignants et chefs d’établissement l’ont d’ailleurs bien rappelé, la réussite en BTS après un bac professionnel est « possible ». Cela passe néanmoins « par du travail et de la confiance en soi ». Beaucoup de jeunes, venus de bac professionnel, ont tendance à se dévaloriser. Un manque de confiance qui peut parfois être préjudiciable pour réussir. Pourtant, certains de élèves réussissent parfois mieux que leurs pairs issus de la voie générale. Certes, il ne faut pas nier les difficultés, mais le projet n’est pas utopiste. Loin de là.

JF Chanet (recteur). L. De Filippis (L. Pergaud). Ikrame et Celia
Created : lundi 11 juin 2018 18:24 Categories : Actualités locales | Education | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : education | Jeunesse
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Besançon : Un centre de loisirs géré par un policier à Planoise
17 octobre 2018
L e projet verra le jour en début d’année 2019. Il s’inscrit dans le cadre de la police de sécurité du quotidien, mise en place dans le quartier Plan...
Besançon / Education : Comment renforcer les liens « école-entreprise » ?
16 octobre 2018
Ce mardi, à Besançon, le collège Voltaire accueillait le 1 er salon des actions « relation école-entreprise » à destination des enseignants et person...
Sécheresse : La région va débloquer une aide de 10  millions d’euros
11 octobre 2018
La décision devrait être entérinée ce vendredi lors de l’assemblée plénière.Il faudra néanmoins obtenir l’aval de l’Europe et de l’Etat pour agir. Ap...
Besançon / Fête de la science : L’ENSMM vous ouvre ses portes
11 octobre 2018
L’ENSMM, l’école nationale supérieure de mécanique et des microtechniques, ouvre ses portes ce samedi 13 octobre de 9h à 18h à l’occasion de la fête ...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.