Morez : 78 salariés du lunetier Logo assignent LVMH en justice

Pendant une vingtaine d'années, Logo avait été le fabricant exclusif des lunettes haut de gamme TAG Heuer et Fred, deux filiales de LVMH.

Morez : 78 salariés du lunetier Logo assignent LVMH en justice

Ce mardi, le tribunal de grande instance de Paris doit se pencher sur la situation d’anciens salariés de Logo, la manufacture de lunettes du Jura qui a fermé ses portes en novembre dernier. Rappelons que 172 personnes ont perdu leur emploi après la liquidation judiciaire de l’entreprise.

78 de ces salariés attaquent en justice la société LVMH pour demander des dommages et intérêts. Ils estiment que le groupe est responsable de leur licenciement car il avait créé une situation de dépendance économique.

Pendant une vingtaine d'années, Logo avait été le fabricant exclusif des lunettes haut de gamme TAG Heuer et Fred, deux filiales de LVMH.

Created : lundi 20 mars 2017 18:34 Categories : Actualités locales | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : social
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Besançon  / Transports urbains : Perturbations tous les samedi jusqu'au 30 décembre
22 novembre 2017
Dans un communiqué de presse, la CFTC Besançon mobilités fait savoir que la mobilisation se poursuit dans la cité comtoise et que des perturbations s...
Restos du Cœur : Plus d’un million de repas distribués l’hiver dernier
20 novembre 2017
Les Restos du Cœur lancent ce mardi leur 33è campagne d’hiver. Les chiffres sont inquiétants. Durant l’hiver 2016/2017, les Restos ont distribué plus...
Besançon : Perturbations sur le réseau Ginko ce samedi
17 novembre 2017
Suite à un mouvement de grève d’une partie du personnel, des perturbations sont à prévoir sur les lignes de bus et tram du réseau bisontin ce samedi....
Loi travail : Moins de monde dans la rue
16 novembre 2017
Ce mercredi, les syndicats manifestaient contre la loi travail. Selon la CGT, 500 personnes ont manifesté à Besançon, 200 à Dole et 50 à Saint-Claude...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.