Le Grand Besançon en plein débat budgétaire

Plein Air fait le point.

Le Grand Besançon en plein débat budgétaire
Gabriel Baulieu

Au Grand Besançon, les orientations budgétaires 2018 seront débattues lors du conseil communautaire de ce 15 février, pour un vote prévu le 29 mars prochain. En 2018, le budget consolidé devrait s’élever à 246,4 millions d’euros, contre 202 millions d’euros en 2017. Cette différence s’explique notamment par le changement de périmètre budgétaire, avec la prise de nouvelles compétences, liées à l’eau et l’assainissement.

Pour ce nouvel exercice, les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 203,8 millions d’euros (162,7 millions d’euros en 2017). Les dépenses d’investissement s’établissent pour leur part à 62,5 millions d’euros (contre 57,2 millions en 2017) dont près de 50 millions d’euros pour les seules dépenses d’équipement (contre 46,1 millions d’euros en 2017). Pour réaliser ce budget 2018, la collectivité a dû tenir compte des contraintes imposées par l’Etat : le nouveau cadre de contractualisation, qui plafonne l’évolution des dépenses de fonctionnement du Grand Besançon à 1,1% par an, inflation comprises, et la réforme de la taxe d’habitation, qui concernera 82% des contribuables bisontins. Dans ces conditions, la feuille d’impôt devrait augmenter. La taxe d’habitation progressera de 1,40 euro par contribuable. Tout comme les taxes foncières non bâti (1 ,17%) et bâti (1,54%) et la Cotisation foncière des entreprises (26,26%).

Quels investissements en 2018 ?

Gabriel Beaulieu, 1er Vice-président à la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon précise que ces nouveaux efforts vont permettre de rendre la collectivité « encore plus attractive, d’assurer son rayonnement et de soutenir l’économie et l’emploi ». Il est ainsi annoncé la construction d’une salle d’escalade, la poursuite de l’aménagement et de la commercialisation des différentes zones d’activité économique du Grand Besançon, la restructuration du plan d’eau d’Osselle, le grand projet d’aménagement de la Grette, la sortie de terre du bâtiment Bio Innovation au technopôle Temis santé, le renouvellement de la flotte de bus et la finalisation de la voie en site propre avec le dédoublement du pont de la Gibelotte. Différentes études seront lancées comme la rénovation du campus de la Bouloie et le projet de grande bibliothèque universitaire à Saint-Jacques.

Gabriel Baulieu
Created : mercredi 14 février 2018 18:36 Categories : Politique | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Communauté d'Agglomération du Grand Besançon | Politique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Police de sécurité du quotidien : 15 policiers supplémentaires attendus à Besançon d'ici la fin de l'année
19 septembre 2018
Hier, le gouvernement a dévoilé son nouveau dispositif dans les quartiers « de reconquête républicaine ». L’objectif étant de doter trente quartiers ...
Besançon : Une politique publique pour une maîtrise du prix du foncier
18 septembre 2018
Mercredi, l’établissement public foncier local de Bourgogne Franche-Comté sera l’hôte d’un rassemblement national des observateurs du foncier. Ainsi,...
Jura : Mr Ferjeux Lab reste introuvable
18 septembre 2018
Monsieur Ferjeux Lab, âgé de 85 ans, reste introuvable. Il a quitté son domicile de Lons-le-Saunier le 11 septembre dernier vers 18h. Depuis, ses pro...
Environnement : "Nous avons malheureusement échoué" sur l'interdiction du glyphosate
17 septembre 2018
Eric Alauzet a réagi sur ses réseaux sociaux au vote sur l’amendement qui vise à inscrire dans la loi, la suppression du glyphosate. Ainsi, il expliq...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.