Université de Franche-Comté : Les deux derniers étudiants en garde à vue remis en liberté

Les étudiants appellent à un rassemblement ce vendredi 17 février devant la maison de l’université.

Université de Franche-Comté : Les deux derniers étudiants en garde à vue remis en liberté

Les 19 étudiants, placés en garde à vue après leur intervention mardi après-midi lors du conseil d’administration de l’université de Franche-Comté, ont tous été remis en liberté. Les deux derniers sont ressortis libres du commissariat de police bisontin ce jeudi après-midi. Le collectif voulait s’opposer à la sélection en master.

Le parquet de Besançon a ouvert une enquête pour « séquestration », "rébellion" et « violences volontaires ». Les étudiants évoquent la brutalité des forces de l’ordre et réaffirment « qu’il n’y a pas eu de violences, ni physiques, ni psychologiques » de leur part.

Ils appellent à un rassemblement ce vendredi 17 février devant la maison de l’université.

Created : jeudi 16 février 2017 20:18 Categories : Faits Divers | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Faits divers
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Jura : Avis de recherche
18 février 2018
Un appel à témoins a été lancé par la gendarmerie du Jura après la découverte, le 15 février dernier, d’une Opel corsa blanche mal stationnée, en bor...
Crash d'un avion de tourisme dans le Jura : Trois morts
18 février 2018
Cette nuit, vers 00h15, l’épave d’un avion a été localisée sur la commune de Saint-Laurent-la-Roche (39). Les corps sans vie d'un couple et d�...
Besançon / Coups de couteau quai Vauban : Un suspect interpellé
17 février 2018
Selon le journal « L’Est Républicain », l’auteur présumé des coups de couteau du quai Vauban, à Besançon, a été interpellé hier soir. Peu avant, vers...
Jura / Saint-Claude : Un anesthésiste mis en examen après le décès d’une patiente au bloc opératoire
17 février 2018
L’info est relatée par le journal « Le Progrès ». Un anesthésiste exerçant à l’hôpital Louis Jaillon à Saint-Claude a été mis en examen le 6 février ...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.